Les États d’ici ép.4 : La place du marché – Manon

réalisateur(s)/réalisatrice(s) :
Maëlys Meyer, Vincent Bady
année : 2018
durée : 6 min

Les États d’ici ép.4 : La place du marché – Manon

LES ÉTATS D’ICI

GrandLyon Habitat s’est associé au Nouveau Théâtre du 8e et à la Sauvegarde 69 pour donner la parole aux jeunes habitants du boulevard des États-Unis.

Caméra et micro à la main, Chaïma, Lounes, Manon et Michaël, témoignent de leur vie au sein de leur quartier; un parc, une place, un passage… leurs souvenirs et leurs rêves. Il.elle.s évoquent aussi le partage de ces espaces avec les autres habitants.
Accompagné.e.s d’une équipe de professionnel.le.s, il.elle.s se sont ainsi formé.e.s aux techniques d’un tournage vidéo et de la réalisation d’un documentaire. C’est aussi l’opportunité pour eux. elles de rencontrer d’autres acteurs du territoire (comités de locataires, associations locales, théâtre …).

#1 Le patio Tudela – Lounes, durée : 6m39
#2 Le chemin du lycée – Chaïma, durée : 5m29
#3 La place du marché – Manon, durée : 6m08
#4 Le petit parc – Michaël, durée : 6m03

MAËLYS MEYER – RÉALISATRICE

Née en France en 1987 au Blanc-Mesnil, elle pratique le basket-ball  à haut niveau pendant plusieurs années, elle est amenée à se déplacer très tôt en France et à l’étranger et à expérimenter la vie en communauté. L’apprentissage par la pratique, la recherche du déplacement et de la rencontre motivent ses choix.

En 2008 elle obtient un Certificat de Réalisation en Cinéma à Lyon. Puis valide en 2012 un Master 2 Cinéma et Audiovisuel à l’Université Lumières Lyon II qu’elle termine par une année d’échange au Brésil à l’Université Fédérale Fluminense de Niteroï. Dès lors, en va et vient constant entre la France et le Brésil, elle démarre un travail documentaire qui questionne et connecte ces espaces à partir d’une position intermédiaire qui l’oblige à réinterroger sans cesse sa pratique et déplacer ses pensées.

Ses films s’intéressent aux langues, aux sonorités, à leurs poésies, à la traduction mais aussi aux corps en tant que lieu de performativité et de représentativité : Objectif Rio (2016), film qui retrace la préparation de 4 sportifs aux Jeux Paralympiques de Rio; Capsule de danse (2019), film auto-subjectif sur l’expérience d’une résidence corporelle pendant la Semaine d’Art Trans de Montevideo;

En tant qu’artiste visuelle elle s’associe dès 2014 à plusieurs projets chorégraphiques et de spectacle vivant tels que TREPP (2014), dirigé par Mario Lopes, ou The Future is Female (2019), dirigé par Marion Aeschlimann et Nicole Mersey.

En tant qu’articulatrice culturelle elle se connecte en 2016 avec la plateforme transrégionale, transdisciplinaire et collaborative PLUS, en intégrant l’équipe de curateur·ice·s/articulateur·ice·s d’un de ces programme principal : veiculoSUR (plateforme de mise en réseau international qui agit sous la forme d’une résidence itinérante du Sud vers le Nord).

Depuis 2019 elle développe de nouveaux programmes au sein de la plateforme PLUS tels que le FACT – Festival d’Art et Créations Trans (en collaboration avec le Labo TPG de l’ENS Lyon) – qui a rassemblé plus de 50 artistes d’Amérique Latine et d’Europe, et une plateforme curatoriale online en construction qui connectera et renforcera les pensées subversives d’ici et d’ailleurs au travers des pratiques artistiques.

Ces projets sont motivés par un désir d’articuler, connecter, renforcer et ainsi émanciper des idées et des corps autour de la pensée décoloniale; une recherche vers d’autres épistémologies et de nouvelles stratégies pour un bouleversement des valeurs et du pouvoir. Une transformation profonde pour se créer ses propres espaces de soin où d’autres regards, corps, temporalités et façon d’être avec soi-même et avec l’autre existent.

 

DOCUMENTAIRES

2019 – Cápsula de dansa (Capsule de danse) / documentaire 21’ / URY-PRT
Production : plateforme PLUS – Diffusion : FACT Festival Art et Créations Trans

2018 – veiculoSUR / série documentaire / 5 x 6’Production : plateforme PLUS
Episode 0 Uruguay (Montevideo) VOSTF / 2’22
Episode 1 Santiago (Chili) VOSTF / 6’15
Episode 2 Brésil (Sao Paulo) VOSTF / 7’22
Episode 3 France (Lyon/Bourges) VO / 6’58
Episode 4 Allemagne (Munich) VOSTF / 7’08

2016 – Objectif Rio / documentaire 52’ / FR
Production : Dynamo Production et JPL Productions
Diffusions : France Télévisions, SCAM

2013 – Le pont de Cratyle / documentaire 23’ / FR-DE
Diffusion : Foires Littéraires de Paris, Francfort, Leipzig

CREATIONS VISUELLES

2019 – The future is female / mise en scène de Marion Aeschlimann et Nicole Mersey / 4’20 – Production et diffusion : Comédie de Valence
2019 – Il y avait un passage du désir / mise en scène de Vincent Bady / création visuelle
2014 – TREPP / chorégraphie de Mario Lopes / 2’53Production : Plateforme PLUS
2016 – Dois tempos de um lugar (Dandara et Paulo Monarco) / 4’58 / Clip

AUTEUR, COMÉDIEN, METTEUR EN SCÈNE

 

Après des études de philosophie et de sociologie, il se destine entièrement au théâtre à partir de 1976.

Depuis 1992, il est membre du collectif artistique Les Trois-Huit, compagnie de théâtre qui dirige le Nouveau Théâtre du 8e à Lyon.

Comédien, Vincent Bady a joué dans des spectacles mis en scène par plusieurs membres des Trois-huit, et par B.Boëglin, J.-L. Martinelli, J.-P. Delore,  D. Lardenois, J.-P. Salério, J.-P. Lucet, L.Vercelletto, C.Rengade, R.Lescuyer…Parmi les rôles joués : Voïnitzki (L’Esprit des Bois de Tchékhov), Gaev (Notre Cerisaie d’après Tchékhov), Althusser (Althusser solo), l’acteur (Pour Louis de Funès de  V.Novarina), Sigmund  Freud (Bienvenue dans le nouveau siècle, doktor Freud de S.Berman), Hamlet (Shakespeare) …

Arrivé à la direction collective du NTH8 en 2003, il développe un axe de travail qui se poursuit encore dans les projets actuels : la création de formes théâtrales dans l’espace public à partir de paroles d’habitants recueillies sur la ville, les naissances, la cité idéale.  En 2017, il met en scène dans le 8e arrondissement  de Lyon trois déambulations théâtrales et musicales : Une seule grande case qui monte vers le ciel. Parallèlement, il écrit et met en scène deux créations  sur l’accueil des étrangers : en 2010 : Europe ne se souvient plus, en 2014-2015, Rivesaltes Fictions / Question suivante.

Au NTH8, autour de la figure du philosophe Walter Benjamin,il crée en 2019 Il y avait un passage du désir, et présente le film Le Passant,  co-écrit et co-réalisé  avec J.-P. Lebesson.

Dramaturge, il a écrit pour le théâtre treize textes qui seront mis en scène par lui et par d’autres. En 2014, sa pièce Rivesaltes Fictions /Question suivante (Editions Théâtrales) est lauréate des Journées de Lyon des Auteurs de théâtre, prix Jean-Jacques Lerrant.

À partir de 2019, les adultes ayant participé depuis plusieurs années aux ateliers de théâtre du NTH8 se réunissent dans un groupe de réalisation théâtrale conduit par Vincent Bady. Ce groupe de spect-acteurs s’implique dans l’activité du NTH8, à la fois comme public qui se réapproprie  certains spectacles de la programmation et comme acteur réalisant des projets d’interventions théâtrales publiques auprès d’associations et d’habitants du 8è arrondissement, sur les thèmes de l’écologie, de la cité idéale et de la perception imaginaire du quartier et de la ville.

Formateur-artiste, il intervient dans le cadre du Compagnonnage, à l’Université Lyon 2, ainsi que dans de nombreux établissements scolaires. De 2004 à 2017, il a été professeur à l’ENSATT (département d’écriture dramatique / studio des auteurs).

Il participe en 2003 à la fondation du SYNAVI (Syndicat National des Arts Vivants), dont il a été président, de 2005 à 2007. Dans ce cadre, il s’engage  particulièrement sur les questions des politiques culturelles publiques,  et de la mise en œuvre des droits culturels des personnes. Il est co-auteur du livre Arts vivants, trop de compagnies ?, éd. L’Espace d’un instant, Paris, 2007.

LES ÉTATS D’ICI

Créations audiovisuelles réalisées dans le cadre des chantiers éducatifs menés par GrandLyon Habitat, avec la Sauvegarde 69.

Projet développé dans le cadre de la Maison du Projet, « Moderniser et habiter le boulevard des États-Unis », GrandLyon Habitat, avec le soutien de la Mission de coopération culturelle.

PROJET COORDONNÉ PAR
Ludivine Dequidt et Virginie Martinon – GLH- Grand Lyon Habitat

COORDINATION ARTISTIQUE
Maëlys Meyer – Vincent Bady – NTH8/ Nouveau théâtre du 8e

RÉALISÉ PAR
Chaïma Hezzi, Lounes Bakha, Manon François, Michaël Lorenzelli

AVEC
Chaïma Hezzi, Lounes Bakha, Manon François, Michaël Lorenzelli

AVEC LA PARTICIPATION DE
Hadi Azzaoui, Louis Champalle, Naeldine Abdallah. L’équipe d’éducateurs de prévention spécialisée de la Sauvegarde 69, Katerine et André. Paul Bendahmane, animateur de la Maison du projet des Etats-Unis

ET DES HABITANTS DU QUARTIER DES ETATS-UNIS
Christine Rabourdin, Isabelle Laluc, Association Arts et Développement Rhône-Alpes, Marie-Joseph Souche, Mme Rajicic (JC)

IMAGE ET SON
Chaïma Hezzi, Lounes Bakha, Manon François, Michaël Lorenzelli, Ana Paula Mathias, Maëlys Meyer

MONTAGE
Maëlys Meyer

CRÉATION GRAPHIQUE ET GÉNÉRIQUE
Ana Paula Mathias

COMPOSITION SONORE
T/O  « Tourner la page » – instru
T/O  « Fallait Que Jl’e Dise II » – instru

ESPACES DE REALISATION
«Le chemin du lycée» – Chaïma / Lycée Louis Lumière
«Le patio Tudela» – Lounes / Parc Berty Albrecht – espace Viviani
«La place du marché» – Manon / Place du 8 mai 1945
«Le petit parc» – Michaël / Square René Picot rue Paul Cazeneuve

 

Novembre 2018

suggestions