réalisateur(s)/réalisatrice(s) :
Maëlys Meyer
année : 2020
durée : 14 min

30

Trente femmes détenues dans le sous-sol d’une préfecture de police.

Trente femmes emprisonnées sous une dictature.

Trente femmes qui résistent et ne se laissent pas enfermer malgré tout :

Elles échangent, pensent, protestent, montent une pièce de théâtre mettant en scène Cléopâtre, rient aussi.

 

Ce film témoigne d’une démarche initiée par la metteuse en scène Sylvie Mongin Algan – membre fondatrice des Trois Huit – compagnie de théâtre, actuellement à la direction du Nouveau Théâtre du 8e à Lyon – avec différents groupes de femmes dans le monde.

Œuvre collective et chaque fois réinventée, le projet «30» se développe grâce aux rencontres et aux liens créés par des femmes artistes en France et en Amérique Latine.

Atelier itinérant de création à partir du texte «Esquisse des hauteurs» de l’autrice argentine Alicia Kozameh, le projet « 30 », prend pour base les enjeux dramaturgiques, politiques et sociaux du texte : L’objectif est de réunir 30 femmes participantes pour chaque atelier. Chaque session aboutit à une présentation publique sous la forme d’une lecture, d’une mise en espace ou d’une forme plus aboutie.

Depuis 2012, le projet « 30 » a déjà rencontré plus de 160 femmes artistes et/ou militantes en France (2012, 2013), au Chili (2016), au Mexique (2016), en Uruguay (2019), au Brésil (2019) et en Argentine (2019).

 

 

Née en 1987 au Blanc-Mesnil (93), France elle pratique le basket-ball à haut niveau pendant plusieurs années, elle est amenée à se déplacer très tôt en France et à l’étranger et à expérimenter la vie en communauté. L’apprentissage par la pratique, et la recherche du déplacement et de la rencontre motivent ses choix et devient sa trajectoire.

En 2008 elle obtient un Certificat de Réalisation en Cinéma à Lyon. Puis valide en 2012 un Master 2 Cinéma et Audiovisuel à l’Université Lumières Lyon II qu’elle termine par une année d’échange au Brésil à l’Université Fédérale Fluminense de Niteroï.

Dès lors, en va et vient constant entre la France et le Brésil, elle démarre un travail documentaire qui questionne et connecte ces espaces à partir d’une position intermédiaire qui l’oblige à réinterroger sans cesse sa pratique et déplacer ses pensées.

Ses films s’intéressent aux langues, aux sonorités, à leurs poésies, à la traduction : Nabu o vira Lata/Nabu le chien errant (2012), Le Pont de Cratyle (2014); Mais aussi aux corps en tant que lieu de performativité et de représentativité : Objectif Rio (2016), film qui retrace la préparation de 4 sportifs aux Jeux Paralympiques de Rio; Capsule de danse (2019), film auto-subjectif sur l’expérience d’une résidence corporelle pendant la Semaine d’Art Trans de Montevideo;

En tant qu’artiste visuelle elle s’associe dès 2014 à plusieurs projets chorégraphiques et de spectacle vivant tels que TREPP (2014), dirigé par Mario Lopes, ou The Future is Female (2019), dirigé par Marion Aeschlimann et Nicole Mersey.

En tant qu’articulatrice culturelle elle se connecte en 2016 avec la plateforme transrégionale, transdisciplinaire et collaborative PLUS, en intégrant l’équipe de curateur·ice·s/articulateur·ice·s d’un de ces programme principal : veiculoSUR (plateforme de mise en réseau international qui agit sous la forme d’une résidence itinérante du Sud vers le Nord). Depuis 2019 elle développe de nouveaux programmes au sein de la plateforme PLUS tels que le FACT – Festival d’Art et Créations Trans (en collaboration avec le Labo TPG de l’ENS Lyon) – qui a rassemblé plus de 50 artistes d’Amérique Latine et d’Europe, et une plateforme curatoriale online en construction qui connectera et renforcera les pensées subversives d’ici et d’ailleurs au travers des pratiques artistiques.

Ces projets sont motivés par un désir d’articuler, connecter, renforcer et ainsi émanciper des idées et des corps autour de la pensée décoloniale; une recherche vers d’autres épistémologies, et de nouvelles stratégies pour un bouleversement des valeurs et du pouvoir. Une transformation profonde pour se créer ses propres espaces de soin où d’autres regards, corps, temporalités et façon d’être avec soi-même et avec l’autre existent.

DOCUMENTAIRES

2019 – Cápsula de dansa (Capsule de danse) / documentaire 21’ / URY-PRT
Production : plateforme PLUS – Diffusion : FACT Festival Art et Créations Trans

2018 – veiculoSUR / série documentaire / 5 x 6’Production : plateforme PLUS
Episode 0 Uruguay (Montevideo) VOSTF / 2’22
Episode 1 Santiago (Chili) VOSTF / 6’15
Episode 2 Brésil (Sao Paulo) VOSTF / 7’22
Episode 3 France (Lyon/Bourges) VO / 6’58
Episode 4 Allemagne (Munich) VOSTF / 7’08

2016 – Objectif Rio / documentaire 52’ / FR
Production : Dynamo Production et JPL Productions
Diffusions : France Télévisions, SCAM

2013 – Le pont de Cratyle / documentaire 23’ / FR-DE
Diffusion : Foires Littéraires de Paris, Francfort, Leipzig

CREATIONS VISUELLES

2019 – The future is female / mise en scène de Marion Aeschlimann et Nicole Mersey / 4’20 – Production et diffusion : Comédie de Valence
2019 – Il y avait un passage du désir / mise en scène de Vincent Bady / création visuelle
2014 – TREPP / chorégraphie de Mario Lopes / 2’53Production : Plateforme PLUS
2016 – Dois tempos de um lugar (Dandara et Paulo Monarco) / 4’58 / Clip

Distributions

 

FRANCE – (2012)

Avec Marion Aeschlimann, Mercedes Alfonso Sanchez, Cécile Auxire Marmouget, Stéphanie Bailly, Chloé Begou, Géraldine Berger, Alizée Bingöllu, Marie-Aude Christianne, Sabrina Delenne, Juliette Fernet, Anne Geay, Elisabeth Grangeon, Elodie Grumelart, Suzanne Guillemin, Nadia Larbiouene, Valérie Leroux, Marion Lechevallier, Nicole Mersey, Elodie Muzelle, Isabelle Paquet, Aude Pelizzoni, Aurélie Pitrat, Charlotte Ramond, Claire Rengade, Alice Robert, Elsa Rocher, Eloise Sekula, Tiphaine Sintes, Aurelie Sorrel-Cros, Laura Tirandaz.

 

FRANCE – (2013)

Avec Gabriela Alarcón Fuentes, Cécile Auxire Marmouget, Françoise Barret, Maïanne Barthès, Chloé Bégou, Géraldine Bénichou, Géraldine Berger, Pauline Bertani, Leïla Brahimi, Joséphine Caraballo, Fanny Chiressi, Marie Aude Christianne, Claire Marie Daveau, Juliette Fernet, Véronique Ferrachat, Emilie Flacher, Élodie Grumelard, Clémentine Haro, Coralie Leblanc, Charlotte Ligneau, Aurélie Marpeaux, Nicole Mersey, Élodie Muselle, Élodie Nosjean, Isabelle Paquet, Lucie Paquet, Claire Rengade, Anne Rauturier, Adrienne Winling.

Lumières et mise en espace : Julie Lola Lanteri

Dans le cadre de Culture XX Elles dans le 8e arrondissement de Lyon, en lien avec le Mouvement H/F.

 

URUGUAY – (mars 2019)

Avec Daniela Araújo, Valentina Blanco, Candela Rudenki Grisoni, Arielle Santos, Sheyla Tomas.

Travail et mise en espace : Pilar Roselló, Marcos Ramirez Harriague

Dans le cadre de la SAT – Semana Arte Trans de Montevideo

Coproduction : INAE Instituto Nacional de Artes Escenicas

Avec le soutien de : plateforme PLUS, CCE Montevideo, Centro Cultural Florencio Sánchez

 

FRANCE – (novembre 2019)

Avec Eve Abidos, Alix, Maria Canon, Elio, Cameron Luison, Arsène Marquis, Ninon Morel-Almonte, Andrea Palombi, Agathe Parraud, Qiu.

Travail et mise en espace : Charlie Fabre, Delfina Martínez

Dans le cadre du FACT – Festival d’Art et Créations Trans de Lyon

Avec le soutien de : plateforme PLUS, Labo TPG, 15ème Biennale d’Art contemporain de Lyon – Usines Fagor, ENS Lyon

 

BRESIL – (novembre 2019)

Avec Thaís Dias, Carol Ewaci Rocha, Vitória Roberto Ferreira, Rose Lane Santos, Débora Marçal, Anelise Mayumi, Késsia Midory, Juli Ana Nunes, Dani Rocha, Mariana Rocha, Regina Santos.

Lumières : Ana Paula Mathias   Travail et mise en espace : Verônica Santos et William Simplício

Production sur place : Carla Lopes, Simone Lopes de Lira

Coproduction : Plateforme PLUS, Corpórea Companhia de Corpos
Traduction : Noelia Nájera

 

ARGENTINE – (décembre 2019)

Avec Angela Acosta, Nieves Aguilar, Grisel Brecovich, Agustina Cabo, Rosina Calabria, Monica Chiesa, Mirta Sandra Coronel, Paula Daporta, Patricia Devesa, Laura Finguer, Alicia Gerhardt, Carolina Gomez, Susana González, Sibila Herrera, Lorena Idigoras, Laura Kesztembaum, Claudia Kolaja, Mariela Ledesma, Tania Manzaraz, Vivan María, Celeste Ortega, María Luz Panizzi, Yanina Rabbino, Camila Riviere, Milagros Salazar, Ludmila Steinberg, Norma Suzal, Leticia Torres, Florencia Venzano, Lidia Volpe.

Assistante mise en scène : Sarah Kristian   Production sur place : Claudia Quiroga

Avec le soutien de : Diplomatura en Dramaturgia, Centro Cultural Paco Urondo, Facultad de Filosofía y Letras, UBA Diplomatura en Dramaturgia, MAT-Mujeres de Artes Tomar, Shunya. Desarrolladora de Experiencias Culturales Shunya

 

 

Film documentaire 2020 : Maëlys Meyer
Images d’archives 2013 : S. Gonzalez, S.Escolano

« 30 » D’après Esquisse des hauteurs. D’Alicia Kozameh. Un texte vivant, terrible et dense, publié dans le recueil Ofrenda de propia piel (La peau même en offrande) en 2004 chez Alción Editora et publié en France chez l’Atelier du Tilde en 2011.

Production en France de la session 2019 : Akiko Matignon – L’Echelle
Production en France en 2012 : Julia Brunet

 

 

suggestions